Il y a 10 ans, débutait le mouvement anti-CPE. Des dizaines d’universités bloquées et occupées, des milliers d’assemblées générales, du gaz lacrymogène, des manifestations qui tournent systématiquement à l’émeute. L’embrasement des banlieues de novembre 2005 n’est pas loin et donne de l’élan. Selon le ministre de l’intérieur de l’époque « s’il y avait connexion entre les étudiants et les banlieues, tout serait possible. Y compris une explosion généralisée et une fin de quinquennat épouvantable ». Finalement, le gouvernement capitule.
Depuis plusieurs jours, différents médias annoncent que le rejet massif et populaire de la loi El Khomri pourrait mener à un mouvement de même ampleur que le CPE. Mais les journaux aiment beaucoup les anniversaires et les commémorations— cette façon de désactiver dans le présent ce que le passé contient de pugnacité.
Lundimatin a choisi de prendre le contre-pied.
À l’occasion de la mobilisation annoncée partout en France ce 9 mars, nous avons choisi de republier un certain nombre de textes qui ont pu émaner des luttes étudiantes ces dernières années. Il s’agit d’éclairer ce qu’il y a pu avoir de puissance autant que ce qui a pu mener à leurs défaites. On ne saurait trop conseiller aux étudiants d’aujourd’hui de lire les communiqués du comité d’occupation de la Sorbonne en exil comme les appels à la grève humaine de l’Université de Rennes en 2003.
Exceptionnellement, nous nous réservons la possibilité de publier des articles tout au long de la semaine.
Bonne journée.
lundimatin

#51
7 mars
Positions Histoire 37 min 7 mars 16
Il y a 10 ans, le CPE

« Nous avons entrevu dans le blocage de l’économie et l’anéantissement de la police l’étincelle d’une vie historique à quoi rien ne nous fera renoncer, quoi qu’il advienne. »

Rencontres Terreur 23 min 7 mars 16
Saint-Denis : Rue de la République

Comment survivre à un assaut antiterroriste

Mouvement Positions 1 min 7 mars 16
De la grève étudiante à la grève humaine

Retour sur le mouvement étudiant à Rennes 2, Hiver 2003

Mouvement 7 mars 16
Un seau d’excréments sur la tête du président de Rennes 2 (Discours de rentrée 2009)

« Et si votre université, comme certains l’affirment, est bien dans la liste des »campus prometteurs« , c’est seulement à être un des nœuds du mouvement de subversion totale qui vise à abattre une fois pour toutes ton ordre en faillite, plutôt que de la raccommoder avec des bouts de ficelle à la sauce performance et attractivité. »

Positions 12 min 7 mars 16
Hypothèses sur l’occupation de la maison des étudiants (Mars 2005)

« L’opinion publique, les usagers, ON nous dit : vous nous prenez en otages. C’est pourtant aujourd’hui une de ces occasions où nous pouvons, nés otages du Capital, de l’Etat, de l’Occident, esquisser une déprise commune de nos ravisseurs. »

Rencontres Histoire 7 mars 16
Oreste Scalzone contre la montre

16 mars 1978, l’enlèvement d’Aldo Moro

Cauchemardos 16 min 7 mars 16
Cauchemars et facéties #20

Trouvés sur l’internet.

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
#50
29 février
Positions Cybernétique International 14 min 29 févr. 16
Les nuages de la finance, rue de l’Inspecteur

Invasion cybernétique au Québec

International 14 min 29 févr. 16
Crise des Refugiés : une Europe criminelle orchestre le désastre.

Témoignage de l’ile de Lesvos en Grèce

Serge Quadruppani Positions 5 min 29 févr. 16
D’Emmanuelle Cosse à Foued Mohamed Aggad, les figures de la décomposition dans le capitalisme tardif
Mouvement International 8 min 29 févr. 16
Crise grecque : tentative de prise d’assaut d’un JT

Après Syriza, le plan C ?

Littérature Histoire 16 min 29 févr. 16
C. L. R. James

Marins, renégats & autres parias. L’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons.

Rencontres Histoire 29 févr. 16
1977

Oreste Scalzone contre la montre

Cauchemardos 14 min 29 févr. 16
Cauchemars et facéties #19

En se promenant sur l’internet...

Il y a plein de vidéos sur lundimatin:
#49
22 février
Cybernétique 10 min 22 févr. 16
La Panne Générale

Par Astrid, présentatrice météo de quatrième génération

Littérature Histoire 9 min 22 févr. 16
Quand Umberto Eco soutenait l’insurrection

« Mais accuser Radio Alice d’être responsable de la colère des jeunes, c’est comme accuser le festival de la chanson de San Remo d’être la cause de la stupidité nationale : c’est accorder un pouvoir quasi magique aux mass media. »

Littérature 5 min 22 févr. 16
Considérant Calais

« Considérant qu’ici-même l’on habite, cuisine, danse, fait l’amour, fait de la politique, parle une vingtaine de langues, chante l’espoir et la peine, pleure et rit, contredit ô combien les récits dont indignés comme exaspérés s’enivrent, assoiffés des images du désastre, bourrés de plaintes, écoeurés par ce qui s’invente, s’affirme et déborde. »

Mouvement 22 févr. 16
27 février - manifestation et auto-défense à la ZAD

Encart publicitaire

Jacques Fradin Positions 9 min 22 févr. 16
Du plus ancien échec de la politique des plans et des projets - par Jacques Fradin

"Pourquoi l’État des ouvriers finit-il par devenir l’État des ingénieurs, l’État des productions militaires ou de l’industrie productive, ou des « grandes causes productives nationales », l’électricité, le nucléaire, l’aéronautique, les automobiles et les camions, etc. ?"

Rencontres Histoire 22 févr. 16
Italie 1976 - Jambisations, séquestrations et crèches auto-financées

Oreste Scalzone contre la montre

Cauchemardos 26 min 22 févr. 16
Cauchemars et facéties #18

Sur l’internet...

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
#48
15 février
Rencontres Histoire 15 févr. 16
Avril 1975 - Deux manifestants tués ; trois journées d’émeutes.

Oreste Scalzone contre la montre

Cauchemardos 29 min 15 févr. 16
Cauchemars et facéties #17

Sur l’internet...

Positions 18 min 15 févr. 16
Jeunes savants et mauvais perdants - Critique clinique.

« Mais va pour la migraine, tant pis ; ras-le-bol de vouloir faire quelque chose à partir de notre malheur. Il s’arrange de bien trop de sales petites choses. Il n’y a rien à faire de notre tristesse, elle ne nous fera rien faire. Nous voudrions partager et suivre les affects qu’elle a étouffés. Nous nous sommes exercés à lutter contre le ressentiment, à reconnaître le Bon, le Bien, le Juste, le Beau quand ils arrivent. Servons-nous en. Au bout des fêlures, la plage. »