Il y a 10 ans, débutait le mouvement anti-CPE. Des dizaines d’universités bloquées et occupées, des milliers d’assemblées générales, du gaz lacrymogène, des manifestations qui tournent systématiquement à l’émeute. L’embrasement des banlieues de novembre 2005 n’est pas loin et donne de l’élan. Selon le ministre de l’intérieur de l’époque « s’il y avait connexion entre les étudiants et les banlieues, tout serait possible. Y compris une explosion généralisée et une fin de quinquennat épouvantable ». Finalement, le gouvernement capitule.
Depuis plusieurs jours, différents médias annoncent que le rejet massif et populaire de la loi El Khomri pourrait mener à un mouvement de même ampleur que le CPE. Mais les journaux aiment beaucoup les anniversaires et les commémorations— cette façon de désactiver dans le présent ce que le passé contient de pugnacité.
Lundimatin a choisi de prendre le contre-pied.
À l’occasion de la mobilisation annoncée partout en France ce 9 mars, nous avons choisi de republier un certain nombre de textes qui ont pu émaner des luttes étudiantes ces dernières années. Il s’agit d’éclairer ce qu’il y a pu avoir de puissance autant que ce qui a pu mener à leurs défaites. On ne saurait trop conseiller aux étudiants d’aujourd’hui de lire les communiqués du comité d’occupation de la Sorbonne en exil comme les appels à la grève humaine de l’Université de Rennes en 2003.
Exceptionnellement, nous nous réservons la possibilité de publier des articles tout au long de la semaine.
Bonne journée.
lundimatin

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Il y a plein de vidéos sur lundimatin: