#Arago : qu’est-ce qu’une garde à vue ?

49 clichés

paru dans lundimatin#149, le 11 juin 2018

L’histoire est désormais connue, le 22 mai 2018 à Paris, 102 personnes dont 40 mineurs ont été interpellées et placées en garde à vue pour avoir voulu tenir une assemblée générale dans le Lycée Arago [1]. Parqués pendant des heures dans des bus de la police, puis dans les cellules de différents commissariats parisiens, fouillés des dizaines de fois, empêchés de boire ou d’aller aux toilettes pendant des heures, les conditions de leur privation de liberté, —qui a duré jusqu’à 79 heures pour certains—, ont été racontées et largement commentées.

Trois semaines plus tard, l’une des personnes interpellée ce jour-là est toujours incarcérée à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis dans l’attente de son procès qui se tiendra le 29 juin. Tous les autres sont sortis, certains ont écopé de rappels à la loi révocables pendant 3 ans, d’autres sont sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur procès pour participation à un attroupement en vue de commettre des dégradations ou des violences et intrusion non autorisée dans un établissement scolaire. Certains doivent pointer au commissariat 2 fois par semaine, d’autres se sont vues notifier l’interdiction de circuler aux abords du lycée Arago, l’interdiction totale de se rendre dans le XIIe arrondissement, Paris dans son ensemble voire même dans toute l’Île-de-France.

Le photographe ojabiertographie était à Arago ce jour-là et fait parti des 102 interpelés. Il a réalisé cette quarantaine de portraits, il s’agit pour lui de « présenter une diversité de regards sur la lutte sociale, la répression, les conditions de détentions et les répercutions judiciaires par des mots, des dessins ou des objets ».

Le 15 juin, une quinzaine d’« occupants d’Arago » comparaîtront au TGI de Paris, un appel à rassemblement et soutien a été lancé.

#046/102 + #091/102
20 ans.
L’une fut libérée sans charge, l’autre est mise en examen. Son procès aura lieu le 22 octobre.
#027/102
19 ans.
Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#008/102
19 ans.
Rappel à loi sans notification de durée.
#079/102
16 ans.
Mise en examen. Injonction de voir un éducateur.
#068/102
17 ans.
Convocation pour rappel à la loi.
#086/102
17 ans.
32 fouilles au corps lors de sa garde à vue. Mise en examen.
#032/102
18 ans.
Sous contrôle judiciaire. Interdit de se rendre dans le XIIe arrondissement.
#017/102
17 ans.
Mis en examen.
#009/102
17 ans.
Convoqué en vue d’être mis en examen.
#010/102
16 ans.
Rappel à loi sans notification de durée. Injonction de voir un psychologue.
#074/102
24 ans.
Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#041/102
18 ans.
Mis en examen. Interdit de se rendre à Paris.
#063/102
17 ans.
Mise en examen.
#010/102
20 ans.
Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#019/102
18 ans.
Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#070/102
19 ans.
70 heures en garde-à-vue. Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#033/102
30 ans.
Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#057/102
19 ans.
Mise en examen. Interdite de se rendre dans le XIIe arrondissement.
#042/102
18 ans. Rappel à la loi révocable pendant 3 ans.
#000
Art contemporain
#086/102 & #009/102
17 ans. Mise en examen.
17 ans. Convoqué en vue d’être mis en examen.
#036/102
15 ans.
Convoqué pour rappel à la loi.
#005/102
18 ans. Mis en examen. Interdit de s’approcher du Lycée Arago.
#033/102
21 ans. Mis en examen.
#099/102
20 ans.
Procès le 22 octobre.
#044/102
19 ans.
Procès le 22 octobre.
#044/102
19 ans.
Procès le 22 octobre.

[126 autres personnes ont été interpelées dans le « cadre » de la manifestation interprofessionnelle qui précédait

lundimatin {papier}

Se procurer la revue

Mouvement 1 min 25 avr. 17
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :