ZAD : À la lisière du bocage

Raconter la genèse du bocage, parcourir les récits de luttes paysannes pour la défense des communaux, c’est glaner de quoi nourrir les perspectives communes qui s’ébauchent ici et maintenant sur la ZAD.

paru dans lundimatin#86, le 19 décembre 2016

Si nous parvient aujourd’hui l’écho persistant des jacqueries et des communaux, des révoltes et des insurrections d’hier, c’est parce que nous habitons les lisières d’un bocage ingouvernable, celui de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. C’est parce que ces expériences passées entrent en résonance avec nos vies, avec nos trajectoires actuelles et que nous y puisons des pratiques et des critiques, des gestes et des imaginaires collectifs. Ces histoires nous voudrions les faire entendre, les faire vivre, les diffuser pour qu’elles infusent le mouvement et deviennent communes.

Les traces que ces expériences de luttes passées laissent derrière elles - souvenirs, mythes et récits - marquent le territoire même. Habiter quelque part, c’est incorporer des bribes de mémoire collective qui vivent en nous, qui hantent nos luttes comme nos rêves. Pour nous qui habitons, défendons et cultivons en commun ce bocage, ces restes sont des indications pour naviguer dans le tumulte du mouvement de lutte contre l’aéroport et son monde. Ils sont des repères pour s’y projeter au-de là de l’urgence activiste qui cherche à nous capturer dans le présent, nous enfermer dans le court terme.

À la lisière du bocage, s’expérimentent de nouvelles formes de communisation des terres. Alors que le mouvement de lutte contre l’aéroport a gagné en puissance et en intensité depuis qu’il a su défendre le bocage pendant l’opération César, se pose désormais en pratique la question d’usages communs d’un territoire qui puissent s’affranchir des logiques gestionnaires, policières et marchandes qui président à son aménagement. Raconter la genèse du bocage, parcourir les récits de luttes paysannes pour la défense des communaux, c’est glaner de quoi nourrir les perspectives communes qui s’ébauchent ici et maintenant sur la ZAD.

Lire ou télécharger la brochure.

À la lisière du bocage... by lundimatin on Scribd

hot
La farine et la gifle

Du bon usage des circonstances aggravantes

22 janv. 17 - Terreur - 7 min
au hasard
Évacuation de la « jungle » de Calais : de la politique de dispersion
17 oct. 16 - International, Positions, Terreur - 12 min
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :