lundimatinpapier #0

Printemps 2016

Débordement de la mobilisation contre la loi travail.

Nous reproduisons ici l’édito de ce numéro dédié au débordement de la mobilisation contre la loi travail ainsi que ses premières pages.

Présentation du numéro #0

Il s’agit dans ces pages de remonter à contre-courant le flux de l’actualité et de se dégager de la cadence des parutions hebdomadaires afin d’en extraire les articles les plus significatifs. Prendre à revers la logique d’empilement, d’écrasement et d’obsolescence quasi-immédiate de l’internet. Composer des archives pour éclaircir le présent.

Pour cette première publication nous avons délibérément choisi un thème et une période qui, s’ils ne correspondent pas à la parution chronologique attendue – lundimatin n°1 paraîtra à la rentrée 2017 et couvrira les articles publiés en ligne entre novembre 2014 et février 2016 –, ne manquent pas de résonner avec l’ambiance délétère qui entoure l’élection présidentielle. Se replonger dans la séquence mars / août 2016, c’est-à-dire au coeur du mouvement contre la loi Travail, nous permet aujourd’hui de mieux comprendre bon nombre des soubresauts qui font l’actualité : implosion du Parti Socialiste, mouvements contre les violences policières, émeutes contre le meeting du Front National à Nantes, discrédit achevé de la classe politique, défiance inédite vis-à-vis du processus électoral, etc. Ajoutons que, même s’il ne s’agit pas du résultat direct d’un mouvement de contestation mais plutôt de la décomposition interne de la politique, la campagne pour l’élection présidentielle n’a effectivement pas eu lieu, comme d’aucuns le prédisaient un an plus tôt. Et il reste encore à voir si la génération politique qui est née dans la rue, au printemps 2016, va savoir se rendre, comme elle l’affirme,
« ingouvernable ».

Les articles sélectionnés ont été regroupés en six thèmes, qui traitent chacun de l’un des points marquant du conflit (la mobilisation lycéenne ; le mouvement social ; la Nuit Debout ; le blocage et les occupations ; la question du maintien de l’ordre ; continuer après l’émeute). Chaque partie est introduite par un assemblage de photos, de captures vidéos, d’extraits de récits, de communiqués ou d’appels. Dans cet éclatement, on redécouvre ou se remémore ce que furent les blocus du mois de mars, les débordements
des manifestations syndicales, l’occupation de la place de la République à Paris en avril, l’occupation de la Maison du peuple à Rennes, la répression du mois de mai, l’émeute du 14 juin, entre autres.

LM papier #0 by lundimatin on Scribd

Diffusion

Les éditions La Découverte assurent la diffusion de lundimatin papier. Si votre libraire ne l’a pas en rayon, n’hésitez pas à le solliciter. Il est par ailleurs possible de s’assurer de sa place en rayon sur le site www.placedeslibraires.fr.

Nous envoyons un exemplaire gratuit à toutes les personnes qui nous ont soutenues financièrement ces trois dernières années. Si vous n’avez pas reçu le mail, vérifiez vos spams.

Par-delà cette opération promotionnelle aberrante et anti-économique nous en profitons pour rappeler à nos lecteurs, toujours plus nombreux, que du fait de sa nature même, lundimatin est intégralement autonome financièrement. Nous n’avons jamais sollicité la moindre subvention et n’avons pour le moment jamais eu l’immense plaisir d’être approchés par de riches et généreux mécènes.

Financièrement, nous dépendons intégralement du soutien de nos lecteurs, ce qui implique une trésorerie extrêmement limitée mais une liberté totale. Nous vous encourageons évidemment, si vous le pouvez, à nous soutenir ponctuellement ou mensuellement. Il va sans dire que nous garantissons un usage optimal de ces ressources dans le développement de nos différentes activités.

Tous les numéros

lundimatin papier #1
La fin d’un monde, en avançant.
Septembre 2016 / Juillet 2017
lundimatin papier #0
Débordement de la mobilisation contre la loi travail.
Printemps 2016