Voir en ligne
   
 
 
 
#325 | 7 février
 

Nous accusons un retard un peu plus conséquent que d’habitude dans l’édition de cette semaine. Tout se sera en ligne mardi matin. Bonne semaine et bonne lecture.

 
 
Déserter la justice
 

[lundisoir]



On parle beaucoup de la justice, de ses moyens et de ses fins, du rôle qu’elle joue dans nos vies lorsqu’on s’y retrouve confronté, des illusions qu’elle charrie, de ce qu’elle est censée réparer ou réprimer. S’il est probablement sain d’en penser d’abord du mal, il faut reconnaître que c’est une des institutions que nous connaissons le moins bien de l’intérieur. Pour ce lundisoir, nous avons décidé de nous pencher sur ce que cela signifie d’être juge. Par-delà les représentations et les analyses, il s’agit de comprendre ce que c’est que d’exercer cet étrange métier : juger les autres. Nous avons donc invité une magistrate qui après plus de 15 ans de bons et loyaux services a choisi de déserter la fonction et d’abandonner cette curieuse mission.

 
 
 
 
 
Quel est cet instant ?
 

Ghassan Salhab



 
 
 
 
 
Marathon de la confusion : retour sur le « Congrès Franco-Italien de la résistance »
 

Vivian Petit



Le samedi 29 janvier dernier se tenait à Paris un « congrès » réunissant des intellectuels italiens et des « acteurs de la résistance française », en l’occurrence, les principaux représentants des tendances covidosceptiques ou « antivax » de l’internet français. Christian Perrone, Louis Fouché, Idriss Aberkane, Olivier Soulier, Laurent Toubiana, Jean-Dominique Michel, Laurent Mucchielli et beaucoup d’autres se retrouvaient donc réunis en « assemblée » dans un lieu tenu secret (ou par visioconférence) et donc interdit au public. Vivian Petit a visionné et analysé ce All-Star game de 8 heures.

 
 
 
 
 
Trade Mark
 

Théophile Gürtin



L’uniforme traîne, bleu sur le sol dans une flaque brunâtre. C’est du sang. Le corps de l’agent de police, face (écrasée) contre terre. De sa nuque une béance, trou noirci et oxydé, de laquelle on peut sans trop de peines présupposer de l’origine de la petite canardière nouvellement créée. De la béance c’est aussi un cratère que l’on imagine, d’où les jaillissements ont cessé, une périphérie arrosée de gouttelettes au diamètre et à l’espace de plus en plus dispersé. La surface d’arrosage équivaut plus ou moins à un mètre.

 
 
 
 
 
Sunshine Avenue
 

« CHEFFE D’ENTREPRISE AU RSA, vous avez une PROBLÉMATIQUE »
Leïla Chaix



J’ai rendez-vous dans le « Sunshine », avenue de Nice à Cagnes-sur-Mer
J’rentre dans le hall chauffée à bloc par une vidéo YouTube où y’a deux médias autonomes
et militants qui disent leurs traques et les menaces
assénées par Douleur Ombrage aka sire sinistre Darmanin
Quoi kill en soit, je suis dans le hall
Je croise un type vêtu pingouin en costard cheap
l’air docile et résigné
avec son vague à l’âme frustré, obéissant et résiliant,
il m’évite savamment du regard.

 
 
 
 
 
Annkrist : « Qui chante combat ! »
 

Depuis 50 ans, une artiste majeure de la chanson française nous reste à découvrir !



Qui chante combat, ce texte d’Annkrist est issu originellement d’un ouvrage regroupant des chansons de femmes, En portées, publié aux éditions Syros en 1979, lundimatin vous en propose ici la lecture. En sus de quelques chansons, Annkrist avait donné ce plaidoyer pour cet art sans équivalent, puisqu’elle le dit très clairement à qui veut bien l’entendre : « la chanson est le poème du peuple ».

 
 
 
 
 
Grève au menu du Wepler
 

« Partout en France, alors que nous sortons doucement de la pandémie, des grèves et des piquets fleurissent. »



Je passe régulièrement prendre un café au Wepler, Place de Clichy. C’est une grande et prestigieuse brasserie que j’ai l’impression de connaître depuis toujours : mes grands-parents y allaient lorsqu’ils venaient à Paris, il y a des dizaines d’années. Je suis sûr que son allure imposante, ses grandes couleurs rouge en impressionnent beaucoup. Pourtant, le matin, café et petit déjeuner sont à des prix raisonnables. Les serveurs et les serveuses sont toujours d’un grand professionnalisme, et, surtout, très gentils et attentionnés. À l’ancienne. Le soir, nous y allons parfois avec ma compagne, pour les grandes occasions, anniversaires, fêtes. Mais les prix sont alors très élevés.

 
 
 
 
 
L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
 

Thomas Borrel, Amzat Boukari-Yabara, Benoît Collombat et Thomas Deltombe (dir.)
[Note de lecture]



Qu’est-ce que la Françafrique ? « Il s’agit, selon nous », écrivent les quatre directeurs [1] de cet ouvrage dans leur introduction (en page 14), « d’un système de domination fondé sur une alliance stratégique et asymétrique entre une partie des élites françaises et une partie de leurs homologues africaines. Cette alliance, héritée d’une longue histoire coloniale, mêle des mécanismes officiels, connus, visibles, assumés par les États, et des mécanismes occultes, souvent illégaux, parfois criminels, toujours inavouables. »

 
 
 
 
 
Brigades d’action Cinéma : RDV n°3
 

« Là où l’espoir prend fin l’action commence ! »



En ce début de l’an 22, un brouillard opaque et menaçant semble planer et risque de s’étendre et de s’intensifier vers le printemps prochain.

Avec quelques camarades, membres de cellules de la Brigade d’action cinéma, nous avons pensé.e.s que le moment serait venu de (re)prendre les armes : caméras, smartphones et autres outils d’enregistrement vidéos.

 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire