Voir en ligne
   
 
 
 
#295 | 5 juillet
 
 
 
lundisoir : Au cœur de l’industrie pharmaceutique
 

Enquête et recherches avec Quentin Ravelli



Quentin Ravelli est sociologue, chargé de recherche au CNRS. En 2015, il a publié La Stratégie de la bactérie : Une enquête au cœur de l’industrie pharmaceutique au Seuil. Il y décrit et analyse tout la chaîne de production du médicament - de la constitution des molécules à la fabrication des emballages en passant par le lobbying et le service commercial. À partir de sa connaissance du fonctionnement routinier de l’industrie pharmaceutique, nous avons souhaité discuter avec lui de la situation actuelle, de la production des vaccins, de la médecine en temps de crise épidémique, de l’emprise de l’industrie sur le corps médical et de queues de cerises [1].

 
 
 
 
 
Arracher l’art à l’artifice
 

« On vous envoie trois petits textes qui marchent ensemble, comme un appel sourd à destituer l’Art. On s’est dit que peut-être ils vous parleraient... »
SE FAIRE VOYANT (pour ne pas se faire voir)
L’homme est une créature qui invente des formes et des rythmes ; c’est à cela qu’il est le mieux exercé et il semble que rien ne lui plaise autant que d’inventer des formes.
Nietzsche, Fragments posthumes
Il est des paroles souterraines, souvent obscures, que le poète administre avec précaution selon (...)



« On vous envoie trois petits textes qui marchent ensemble, comme un appel
sourd à destituer l’Art. On s’est dit que peut-être ils vous parleraient... »

 
 
 
 
 
La représentation est morte
 

À propos des élections régionales



« Il faut bien un code pour comprendre ce qui se passe. Et le code est la réduction de la communication. Il n’est plus possible de parler en termes d’antipathie ou de sympathie ; les êtres sont des particules neutres d’enregistrement d’information et de renvoi d’information ». Ainsi se révélait, pour Jacques Camatte (Errance de l’humanité) un certain aspect de « la communauté (matérialisée du) capital en laquelle l’État est toujours plus immergé ».

 
 
 
 
 
Civiliser le désert américain
 

« Que s’est-il passé ?
Boom ! 574 émeutes ; 2 382 cas de pillage. »
Idriss Robinson



Le texte qui suite est extrait d’une conférence intitulée « what just happened ??? » qui s’est tenue le 28 mai 2021 pour le premier anniversaire du soulèvement George Floyd.

 
 
 
 
 
« Mon coeur est une photocopieuse »
 

Le Gabion de Théo Robine-Langlois



Le Gabion : voilà un livre qui se libère d’à peu près tous les attendus de l’époque en les prenant littéralement au sérieux par la voie qui conduisit parfois à ce qu’il y a de mieux en poésie : une désinvolture populaire et savante. De la science-fiction, donc. Du politique, naturellement. Du genre, on ne peut plus fluide. Et la question de la langue, celles qu’on parle, celles qu’on entend, celle qu’on subit : « J’ai de l’affection pour ces trobars-zombies, parce que j’ai entendu cette langue d’amor parfois prononcée par mes aïeux, mais si je dois choisir une langue idéale, c’est celle de mon enfance, une langue construite par un mélange de plusieurs langues, un mélange d’argot, de mots inversés, d’inventions, d’abréviations, de mots anciens, de répétitions, de règles collectives. Une langue conçue pour résister au pouvoir, jeune, belle et éphémère, si éphémère que je ne la parle presque plus, à part avec certains amis rescapés de cette époque. C’est à cause de la perte de cette langue que j’écris, que je veux mettre la langue en y. »

 
 
 
 
 
Amer béton
 

Une émission de Mayday contre l’industrie du BTP
[Podcast]



La semaine dernière en région parisienne, 4 centrales à béton ont été bloquées et arrêtées par plusieurs centaines de militant.es.

Propriété de Lafarge et Equiomgroup, elles sont au cœur de l’approvisionnement de l’industrie de la construction pour le Grand Paris. Le BTP et son béton bien lisse font partie des premiers émetteurs de CO2 dans le monde, les principaux responsables de l’artificialisation des sols, de la destruction des terres fertiles.

Pour la dernière émission de la saison, on vous emmène en reportage dans les jardins menacés d’Aubervilliers en Seine Saint-Denis, sur une zone humide de Haute-Loire qui doit être détruite pour faire passer la voie rapide de Laurent Wauquiez à 10km du Puy en Velay et on tend notre micro à l’un des protagonistes des soulèvements de la terre, cette campagne d’actions écologistes locales à visée globale.

Pendant une heure on tape fort sur le béton !

 
 
 
 
 
Pour une histoire de la commune de Tobliac
 

« Je n’oublierai jamais. C’était dément. Effervescent. »



Au printemps 2018, face à une énième offensive gouvernementale, la France s’arrêtait, du moins ses trains et ses universités. À Tolbiac, des centaines d’étudiants décident d’occuper l’université et d’y déclarer la commune. Nous avons reçu ce texte remarquable qui propose d’écrire l’histoire de cette brèche dans la morosité étudiante.

 
 
 
 
 
Industrie du Béton : 4 sites mis hors d’état de nuire pour une durée indéterminée
 

Soulèvements de la terre - Grand Péril Express



Mardi 29 et mercredi 30 juin ont eu lieu des blocages sur plusieurs sites de fabrication de béton dans le cadre des Soulèvements de la terre et co-organisés avec le groupe Extinction rébellion. La faible médiatisation de cet événement - cantonnée à quelques sites écologistes et de maigres articles noyés dans le flot de l’actualité ici ou - ainsi que les modes opératoires originaux nous ont incités à relayer ce communiqué. On le trouvera également assorti d’une vidéo fort instructive, où l’on voit qu’il est relativement simple de mettre des vrais grains de sables dans de vraies machines pour les rendre inutilisables, ou encore de couler un peu de béton pour que le béton s’arrête de couler à flot. Ces blocages de sites appartenant aux cimentiers LafargeHolcim (actuellement en procès pour financement de Daech en Syrie) et Eqiom terminent en beauté la saison 1 des Soulèvements de la terre juste avant un rassemblement festif de clôture qui se tiendra ce week-end à Saclay

 
 
 
 
 
La ronde
 

Eva Bottega



Il était une fois une petite fille qui se prénommait A. A. grandit dans une famille assez aisée et ne manqua de rien sur le plan matériel, A. mangeait à sa faim et avait un toit au-dessus de sa tête. Le seul problème dans l’histoire c’est qu’à tout moment, par le simple fait que le toit et le repas soient rendus possibles par le travail du papa, ce qui était censé combler ses besoins se retournaient contre elle.

 
 
 
 
 
Agir contre la réintoxication du monde
 

17 septembre - Acte IV



Au lendemain du premier confinement, nous publiions un Appel à agir contre la réintoxication du monde signé par une centaine de collectifs. La proposition était simple : ne pas laisser repartir les pans de l’économie qui nous intoxiquent quotidiennement. Nous publions cette semaine une invitation à participer à son quatrième acte, le 17 septembre.

 
 
 
 
 
Colombie : Daniel Mendoza Leal avocat dissident réfugié en France
 

« j’ai enterré ma vie »



De la veille au lendemain, un entretien accordé suite à un improbable concours de circonstances. L’opportunité de cet échange s’est présentée d’elle-même, durant une rencontre avec la communauté franco-colombienne de Montpellier. « Daniel est dans le coin, il serait disponible pour une interview ». Une brève recherche sur ce personnage inconnu dans l’Hexagone, symbole de la résistance en Colombie, s’impose. Daniel Mendoza Leal, avocat et journaliste exilé en France, quelques papiers dans Le Parisien, des centaines de milliers d’abonnés sur Twitter... Et la série-documentaire « Matarife » qui révèle la responsabilité criminelle de l’ancien président Alvaro Uribe Velez dans la guerre souterraine qui ensanglante la Colombie depuis trois décennies. Des révélations qui semblaient presque annoncer la mobilisation populaire qui se déroule actuellement de l’autre côté de l’Atlantique.

 
 
 
 
 
Les zapatistes à la conquête de l’Europe
 

Une BD de Lisa Lugrin [Épisode 6]



L’invasion zapatiste a commencé. Depuis le Chiapas une délégation a déjà pris la mer pour une opération de « conquête inversée » faite de centaines de rencontres à travers toute l’Europe. Elle vient de mettre pied à terre, à Vigo (Galice), mardi dernier, 22 juin.
Pour raconter ce voyage, la dessinatrice Lisa Lugrin publiera chaque semaine quelques planches, dispersées dans différents médias et que nous compileront au fur et à mesure ici.

 
 
 
 
 
Sommes-nous responsables de l’avenir ? (bis repetita)
 

Un vrai-faux corrigé du bac



Des professeurs de philosophie de l’académie d’Aix-Marseille nous proposent, en vidéo, le « corrigé » d’un sujet de bac donné cette année [2].

Celui-ci est en effet étrangement en rapport avec la contestation qu’ils mènent contre la réforme technocratique du bac imposée tant dans sa forme (numérisation de la correction) que dans son contenu (Grand Oral).

 
 
 
 
 
Balade du milliardaire
 

Le musée Pinault à la Bourse du commerce



François Pinault est la 27e personne la plus riche de la planète. Sa fortune est évaluée à 42,3 milliards de dollars par le magazine Forbes. Il vient de s’acheter un musée d’art moderne, installé dans les bâtiments de l’ancienne Bourse de commerce à Paris. Ce poème lui est dédié.

 
 
 
 
 
Tabor
 

Phoebe Hadjimarkos Clarke
[Bonnes feuilles]



Apocalypse mélancolique, amours contrariées, magie, fantômes, alcool et autogestion un peu pétée : Tabor est une dystopie cruelle, une histoire d’amour queer incandescente, une rêverie révolutionnaire gothique. Quand Mona et Pauli fuient les mystérieuses inondations qui ravagent le monde, elles rejoignent Tabor, un village autonome et sauvage. Mais le monde d’avant a-t-il vraiment disparu ? D’étranges visiteurs et des désirs inopportuns viennent troubler cette certitude...

 
 
 
 
 
Soutenir les militants italiens menacés d’extradition
 

et écrire à Cesare Battisti



L’État ne pardonne pas, jamais. C’est ce que vient nous rappeler l’actualité. Nous publions ici et ensemble, une tribune réclamant l’arrêt des poursuites contre les neuf anciens activistes réclamés par le gouvernement italien et une invitation à écrire à Cesare Battisti enfermé dans un nouveau quartier d’isolement à Ferrare.

 
 
 
 
 
PUNK anarchism
 

Éléments de PUNK philosophie
Miettes N°10



Le pouvoir corrompt. Le pouvoir stable, durable, « parfait », supposé apporter « l’harmonie », ce pouvoir fixé transforme la corruption en architecture, pour un despotisme établi.
« La véritable démocratie » ne peut se suffire de se déployer contre l’État, ne saurait se suffire d’être anarchie.
« La véritable démocratie », non seulement doit déconstruire l’État, mais doit déconstruire tout état, toute position de stabilité ou toute institution installée, se prétend-elle « la plus parfaite ».
La véritable démocratie » est l’an-archie, le combat permanent contre toutes les institutions supposées « les meilleures » et posées irrévocables, le combat permanent contre les utopies merveilleuses et supposées éternelles. Y compris « les institutions anarchistes ».
Le seul chemin, pour éviter la dégradation de tout rêve en cauchemar, est d’empêcher tout « arrêt », toute stabilité établie, toute fantasmagorie d’une harmonie réalisable.
Le militant de l’an-archie ou du PUNK anarchisme est celui qui s’engage, sans effroi, dans le mouvement de la destitution des institutions, mouvement qu’il faudra, sans cesse, recommencer, sans halte ni fin.
NO FUTURE : tout Empire harmonieux de mille ans, que l’on tenterait de réaliser, puis de stabiliser, engage sur un chemin de corruption ; tout Empire sera désastré.

 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire