Voir en ligne
   
 
 
 
#283 | 12 avril
 
 
 
Monchoachi - La Parole Sovaj
 

[Film]



Les lectrices et lecteurs de lundimatin savent à quel point l’oeuvre et la pensée de Monchoachi nous est chère [1]. Un superbe film d’Artette Pacquit lui est consacré et il vient d’être diffusé par nos confrères de France TV 1re. Comme il n’était accessible que pour une durée limitée (qui s’achevait hier soir), il nous a semblé opportun et important de le rendre accesssible quelques jours supplémentaires afin que nos lectrices et lecteurs puissent le visionner. Gageons que la réalisatrice comme les plus hautes autorités de France Télévision comprendront la nécessité impérieuse de ce petit acte de piraterie. Voici donc La parole Sovaj, avec et autour de Monchoachi, à l’intersection du sensible et de la poésie, pour une lutte acharnée contre la disparition des mondes.

 
 
 
 
 
Nouvelles figures du partisan
 

Josep Rafanell i Orra



Alors que les élections de 2022 approchent et que l’espace médiatique ne manquera pas de nous ensevelir sous les détritutes de la politique, Josep Raffanel i Orra nous a transmis ce texte, ou plutôt ces pistes. Vivre et lutter aujourd’hui, c’est d’abord partir des expériences, y être fidèle, se dégager du mirage de la totalité, de la société, pour percevoir les mondes et faire surgir la commune.

 
 
 
 
 
Et si les Jeux Olympiques avaient lieu ?
 

Fred Bozzi



« Le spectacle du monde ressemble à celui des Jeux olympiques : les uns y tiennent boutique ; d’autres paient de leur personne ; d’autres se contentent de regarder. » : ainsi, Pythagore décrivait déjà la tradition de la Grèce Antique revivifiée par le baron Pierre de Coubertin, fondateur du Comité international olympique à la fin du XIXe siècle. Depuis, les olympiades se sont accumulées et un mouvement de critique sévère de ce pèlerinage a fini par éclore sous la bannière « Nolympic Anywhere ». En France, de nombreux collectifs se mettent en ordre de bataille afin de s’opposer aux JO de Paris de 2024.
Dans ce texte et dans ce contexte, le philosophe et sportif Fred Bozzi interroge l’expérience sportive par-delà ou en-deça de toutes les récupérations économico-politiques qu’elle a subies au fil du temps. Il s’agit ici de ne pas se contenter d’appréhender les JO d’un pur point de vue critique mais de déceler ce qui est réappropriable dans le sport afin que les jeux puissent un jour être une vraie fête.

 
 
 
 
 
Sur la pandémie actuelle, d’après le point de vue d’Ivan Illich
 

David Cayley



En mai dernier, nous publiions une rapide traduction d’un texte important : Sur la pandémie actuelle, d’après le point de vue d’Ivan Illich de David Cayley. Ce mois-ci, les éditions du Nouveau Palais republient ce texte en illustration du travail photographique de Myr Muratet. Le livre s’intitule Silent Blocks. Voici donc cette nouvelle et meilleur traduction réalisée par Pierre-Louis Brunet et accompagnée de certaines des photographies qui font le cœur de l’ouvrage.

 
 
 
 
 
Retour sur la bataille du bois de la Cambre
 

Un 1er avril à Bruxelles



Du refus d’être considéré comme un martyr.
Après le suspense, l’attente et finalement une journée plus qu’étonnante, quelle ne fut pas ma surprise de lire le récit médiatique des évènements du 1er avril au Bois de la Cambre.

 
 
 
 
 
Soulèvements de la Terre
 

Saison 1 : Occuper des terres. Épisode 2 : Prévalaye, Rennes.



Récit de la journée du samedi 10 avril de défense de la Prévalaye, à Rennes.

 
 
 
 
 
Deux ans après l’arrestation d’Assange
 

Pas de printemps pour les braves



Il faudrait un mot pour les anniversaires que nous ne voudrions pas souhaiter.

Il y a 2 ans le 11 avril 2019, l’asile politique de Julian Assange était révoqué, il était extrait de force de l’ambassade d’Équateur et jeté à l’isolement en la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres, surnommée le « Guantanamo britannique ». Il y est toujours. Pendant ce temps des détenus de la prison américaine de Guantanamo à Cuba y dépérissent toujours. Chelsea Manning (la lanceuse d’alerte) et Julian Assange et WikiLeaks (l’éditeur) avaient contribué à faire connaître leurs conditions avec la publication des Guantanamo files. C’était en avril aussi, de 2011 [2] [3]

 
 
 
 
 
Julian Assange : Un verdict dangereux
 

Entretien avec Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture



Pour marquer les deux ans d’emprisonnement du journaliste Julian Assange, Nous publions ici la traduction en Français d’un entretien récent par le Club Autrichien des Journalistes avec Nils Melzer, le rapporteur spécial de l’ONU à la torture. Sollicité en 2019, celui-ci s’est livré à un examen approfondi des détails de l’affaire Assange et a livré des conclusions effarantes : Au dela d’un état des lieux du dossier et des étapes à venir, et d’un constat d’échec des démocraties occidentales à préserver l’État de droit, Melzer dresse un sombre tableau dans lequel les états, au nom de la « sécurité nationale », s’accordent les pleins pouvoirs afin de museler une presse libre..

 
 
 
 
 
Tropicalia, une piste de ski en plein désert
 

La plus grande serre tropicale du monde bientôt à Berck-sur-Mer



Depuis quelques années, les oppositions aux Grands Projets Inutiles ont pris une importance grandissante dans les politiques locales et nationales. Qu’en est-il de cette autre catégorie des grands projets manifestement stupides (GPMS) ? Grâce à nos envoyés spéciaux, nous apprenons que certains esprits illuminés ont jugé finaud de construire Tropicalia, la plus grande serre tropicale du monde, chauffée à 28° toute l’année, à la lisière de Berck-sur-Mer dans le Pas-de-Calais.

 
 
 
 
 
Walter Benjamin révolutionnaire et nous
 

Un retour, en regardant devant
Dietrich Hoss



La lecture des derniers grands livres sur la vie et l’œuvre de Benjamin, la biographie de deux universitaires américains, Howard Eiland et Michail W.Jennings, traduite et éditée dernièrement en allemand et la monumentale synthèse de Jean-Michel Palmier, publiée de façon posthume sous le titre : Walter Benjamin-Le chiffonnier, l’Ange et le Petit Bossu, n’ouvrent pas de perspectives pour faire de la pensée de Benjamin un outil d’analyse du présent et de réflexions sur de futurs possibles [4]. Ils suggèrent plutôt une insertion définitive de Benjamin dans le cercle des grands penseurs morts, un grand puits de profondes pensées non épuisable.

 
 
 
 
 
Pour en finir avec l’art
 

Tristan Hainaut



En partant du crypto-art et de la vente d’une oeuvre numérique début mars à près de 70 millions de dollars, Tristan Hainaut, file une réflexion contre l’art et pour la création. En s’appuyant et en dépassant des théoriciens comme H. S. Becker, N. Goodman ou A. Gell, il montre que l’art ne s’explique que par son monde.

 
 
 
 
 
L’onde
 

Arcadio Wang



L’Onde est une cité née lors de l’extinction de notre monde et les huit nouvelles qui seront ici publiées racontent les mille ans de son histoire et les menaces qui pèsent sur son modèle égalitaire. Vous retrouverez les Ondins et leurs aventures tous les quinze jours [5].

 
 
 
 
 
Il n’y a pas eu de blessés
 

À propos de l’expulsion de la ZAD d’Arlon



Alors que les ZAD se multiplient, leur répression elle aussi s’intensifie. Nous avons reçu cette tribune depuis la ZAD d’Arlon en Belgique. Signée par de nombreux écrivains et intellectuels, il semblerait qu’aucun de nos confrères de la presse officielle Belge n’ait jugé opportun de la publier. La voici.

 
 
 
 
 
PUNK anarchism
 

Éléments de PUNK philosophie
Miettes N°4



Le pouvoir corrompt. Le pouvoir stable, durable, « parfait », supposé apporter « l’harmonie », ce pouvoir fixé transforme la corruption en architecture, pour un despotisme établi.
« La véritable démocratie » ne peut se suffire de se déployer contre l’État, ne saurait se suffire d’être anarchie.
« La véritable démocratie », non seulement doit déconstruire l’État, mais doit déconstruire tout état, toute position de stabilité ou toute institution installée, se prétend-elle « la plus parfaite ».
La véritable démocratie » est l’an-archie, le combat permanent contre toutes les institutions supposées « les meilleures » et posées irrévocables, le combat permanent contre les utopies merveilleuses et supposées éternelles. Y compris « les institutions anarchistes ».
Le seul chemin, pour éviter la dégradation de tout rêve en cauchemar, est d’empêcher tout « arrêt », toute stabilité établie, toute fantasmagorie d’une harmonie réalisable.
Le militant de l’an-archie ou du PUNK anarchisme est celui qui s’engage, sans effroi, dans le mouvement de la destitution des institutions, mouvement qu’il faudra, sans cesse, recommencer, sans halte ni fin.
NO FUTURE : tout Empire harmonieux de mille ans, que l’on tenterait de réaliser, puis de stabiliser, engage sur un chemin de corruption ; tout Empire sera désastré.

 
 
 
 
 
May Picquerray, la réfractaire
 

Autobiographie d’une anarchiste



Née en 1898, morte en 1983, May Piqueray a traversé le XXe siècle animée par la révolte. Refusant de serrer la main de Trotski ou fabriquant des faux papiers jusque dans les bureaux des autorités de Vichy, côtoyant Makhno, Emma Goldman, Marius Jacob, elle ne cessera de lutter, réfractaire à toutes les injustices. Autobiographie d’une anarchiste, judicieusement rééditée par les éditions Libertalia. [6]

 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire