Voir en ligne
   
 
 
 
#152 | juillet
 

Chers lecteurs et lectrices,

Comme chaque année nous suspendons notre parution hebdomadaire du lundi matin et publierons nos articles au fil de ces vacances estivales, selon les nécessités du moment et la qualité du réseau wifi de tel camping ou coin reculé du monde. Nous avons d’ailleurs déjà pris un grand retard sur la dizaine d’articles prévus pour aujourd’hui et qui seront mis en ligne au fil de la journée.

La rédaction

 
 
Les réseaux comme champ de bataille
 

La construction d’une ligne THT dans le sud Aveyron déclarée d’utilité publique



Depuis l’Amassada nous lançons un appel. Depuis ce hameau fait de palettes, de taules, d’argile, de bois de charpente, de ballots de paille, ancrés là, défiant les lignes THT, leur réseau glacial. Nous sommes enraciné.e.s ici. Construisant toujours plus de liens avec les autres luttes territoriales. Comme à la ZAD, comme à Bure, comme à Roybon, comme au sein d’autres contrées en lutte, nous avons fait le pari de bâtir, le pari d’HABITER. D’habiter ces lieux, précisément contre le bétonnage que RTE leur réserve. Préférant y bricoler nos techniques que de se plier à leur Plan. Préférant mélanger le torchis pour nos cabanes que de nous aplatir devant l’horreur métallique de leurs infrastructures.
Extrait de l’appel à se défendre depuis l’Amassada

Alors que la déclaration d’utilité publique pour la construction du mega transfo sud Aveyron vient de tomber et qui devrait déboucher sur l’évacuation et la destruction de l’Amassada, un ami sur place nous a confié ces quelques considérations fragmentaires sur ce qu’implique ce genre de projet d’infrastructure.

 
 
 
 
 
Rennes : trois manifestantes jugées pour avoir entravé la liberté de manifester du syndicat de police Alliance
 

« Ne pensez-vous pas que les policiers avaient plus le droit que vous de manifester ? »



Le 5 juillet prochain trois jeunes femmes comparaitront devant le tribunal de Rennes pour répondre des accusations de vol de bien appartenant à autrui et d’entrave aggravée concertée de l’exercice de la liberté d’expression, de réunion ou de manifestation. Dans les faits, la justice leur reproche d’avoir contesté la présence du syndicat de police Alliance (classé à droite et à l’extrême-droite) dans le cortège de la manifestation pour la défense du service public du 22 mai dernier à Rennes. Un drapeau du syndicat controversé aurait aussi été dérobé. Arrêtées le 30 mai dernier à 6h30 du matin par toute une armada de policiers, fusils mitrailleur et armes de poings à la main, elles ont passé 28 heures en garde à vue et sont depuis astreintes à un contrôle judiciaire stricte. Un rassemblement est annoncé au tribunal ce 5 juillet, en attendant, notre juriste s’est penchée sur cette affaire singulière qui mêle liberté syndicale, corporatisme policier et un usage foisonnant du Droit.

 
 
 
 
 
La démocratie comme défaite
 

Notes sur l’élection présidentielle au Mexique



Alors qu’Andrés Manuel Lopez Obrador, candidat de gauche, vient de remporter les élections présidentielles mexicaines, nous publions cet article [1] paru la semaine dernière sur le blog de nos correspondants mexicains artilleriainmanente.noblogs.org. L’auteur y critique le processus électoral mexicain comme étant la continuité d’un travail de pacification visant à écraser toute forme d’auto-organisation populaire par la régénération des plus plates ilusions gouvernementales.

 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire