Voir en ligne
   
 
 
 
#123 | 20 novembre
 
 
 
Une discussion avec Antoine Volodine
 

Le post-exotisme en dix questions, question onze



Le 1er octobre, nous révélions l’existence d’une note confidentielle de la DGSI (à l’authenticité indubitable) qui décrivait le Parti Imaginaire comme « un mouvement littéraire à vocation subversive et révolutionnaire ». Parmi les nombreuses affirmations invérifiables composant le document, il en est une qui a particulièrement attiré l’attention de notre service culturel : le Parti Imaginaire comprendrait une « tendance carcérale » opérant dans les quartiers de haute sécurité et les prisons secrètes européennes, tendance dite « post-exotique ». La note affirmait en outre que la tendance dite « post-exotique » disposait d’un porte-parole officiel, l’écrivain Antoine Volodine.

 
 
 
 
 
Littérature, politique et subversion - Rencontre avec Serge Quadruppani et Noël Godin
 

Mardi 28 novembre, librairie les traversées, Paris



À l’occasion de la parution de lundimatin papier #1 nous proposons cette rencontre avec Serge Quadruppani, auteur de polars à succès et Noël Gaudin, entarteur devant l’éternel. Le thème : Littérature, politique et subversion.

 
 
 
 
 
Litotes
 

« Litote : figure de style par laquelle on laisse entendre davantage en disant moins, sans avoir recours à une tournure négative. » C’est ce que me dit mon dictionnaire, et ce qu’illustre parfaitement l’une des treize mesures proposées par l’appel de quinze mille scientifiques du monde entier afin « d’alerter sur l’état de la planète » (dixit Le Monde, lequel a titré sur six colonnes à la une – soit la largeur entière du journal – et sur deux lignes en énormes caractères : « Il sera bien tôt trop tard… »). (...)



« Litote : figure de style par laquelle on laisse entendre davantage en disant moins, sans avoir recours à une tournure négative. » C’est ce que me dit mon dictionnaire, et ce qu’illustre parfaitement l’une des treize mesures proposées par l’appel de quinze mille scientifiques du monde entier afin « d’alerter sur l’état de la planète » (dixit Le Monde, lequel a titré sur six colonnes à la une – soit la largeur entière du journal – et sur deux lignes en énormes caractères : « Il sera bien tôt trop tard… »).

 
 
 
 
 
Suffragistes et Ju-Jitsu [1/5]
 

Se défendre, une philosophie de la violence - Rencontre avec Elsa Dorlin



Alors que le mouvement suffragiste anglais doit faire face à une répression toujours plus grande, Edith Garrud fonde à Londres en 1909 le Suffragettes Self-Defense Club. C’est là que les femmes du Women’s Social and Political Union se retrouvent pour s’initier au Ju-Jitsu et à l’auto-défense. Il s’agit d’apprendre à se battre face la police autant que dans la rue ou dans l’espace privé.

Elsa Dorlin vient de publier Se défendre, une philosophie de la violence aux Éditions La Découverte. Nous avons réalisé avec elle une série de 5 vidéos. Il s’agit dans chacune de raconter et d’exposer une séquence historique particulière à partir de la manière dont les corps se mettent en jeu, se défendent et se réapproprient la violence.

 
 
 
 
 
« Depuis le 10 octobre je suis considéré comme un violent, un terroriste, un ennemi d’une société en marche. »
 

Déclaration devant le tribunal de Georges Louis, militant CGT arrêté lors d’une manifestation contre la Loi travail



Georges Louis est délégué syndical de la CGT et, comme beaucoup, il a été arrêté lors de la manifestation qui a accompagné la journée de grève du 10 octobre dernier. En plus d’être poursuivi pour “violence sur des personnes dépositaires de l’autorité publique” et “participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens”, il lui faut ajouter à ces chefs désormais banals la circonstance aggravante d’avoir été masqué et de se tenir “derrière une banderole”, ce qui lui vaut d’être considéré comme le “meneur”. Nous publions ici la déclaration qu’il s’apprête à faire devant le tribunal amené à le juger vendredi 24 novembre. Elle a le mérite de porter la défense au-delà du mouvement contre les ordonnances en pointant du doigt la criminalisation accrue de toute contestation, via, entre autre, les interdictions de manifester et les accusations de terrorisme dont il a été l’objet. Par un de ces courts-circuits dont l’histoire a le secret, son père - Georges Louis également - a lui aussi été arrêté et déporté en 1944 pour avoir résisté au régime de Vichy. Résistant et terroriste devenaient synonymes, comme pour mieux se débarrasser des premiers. Ce constat vaut toujours aujourd’hui.
(Illustration : La Meute

 
 
 
 
 
Pacification et colonisation - La violence fondamentale et structurelle de l’économie
 

Par Jacques Fradin [Vidéo]



Économiste anti-économique, mathématicien en guerre contre l’évaluation, Jacques Fradin mène depuis 40 ans un minutieux travail de généalogie du capitalisme. Il y a presque trois ans, nous avions publié une série de vidéo intitulées Qu’est-ce que l’économie}, cette nouvelle salve en est la suite logique, dans le sens d’un approfondissement. Le propos est rapide, dense et complexe tout autant qu’il est érudit, précieux et indispensable. Enregistrées à l’hiver 2016, ces 9 vidéos demandent de la patience et de la concentration, qualités nécessaires à tout bon lecteur de lundimatin.

 
 
 
 
 
LIBERTALIA, 10 ans d’édition critique
 

[DOC du réel, 1h33]



À la fin du XVIIe siècle, Misson, un gentilhomme provençal passé à la piraterie, et Carraccioli, un prêtre défroqué aux idées révolutionnaires, fondèrent au nord de Madagascar une République égalitaire du nom de Libertalia.
Éphémère, mythique, née de l’imaginaire fertile de Daniel Defoe, l’utopie pirate n’a probablement jamais existé. Pourtant, à l’heure de l’argent-roi, du sécuritaire triomphant, du libéralisme et des égoïsmes généralisés, certains refusent encore de se soumettre à la « fin de l’histoire », à l’injustice confondante, au cercle vicieux de la modération et de la résignation.
Parce qu’aujourd’hui plus qu’hier, « ceux qui vivent sont ceux qui luttent », les éditions Libertalia se donnent pour objectif d’armer les esprits et de les préparer à des lendemains solidaires et libertaires.
Tremblez puissants, nous ne ferons pas de quartier !

 
 
 
 
 
Petite histoire de l’anarchisme chinois - partie 1/4
 

Qui étaient les anarchistes chinois ?
Par Agathe Senna.



Voici le premier épisode d’une petite série historique consacrée à l’anarchisme chinois. Ces courts articles sont des aperçus historiques, loin d’être exhaustifs, dont l’objectif est d’essayer de sortir des poubelles de l’Histoire un moment politique important (à la fois pour l’histoire de la Chine et pour celle de l’anarchisme). Nous commencerons par un premier résumé général et chronologique. Dans les prochains articles, des sujets plus précis seront explorés (anarcho-féminisme, pensée politique de Ba Jin, procédés de censure). Aussi, précisons que nous ne parlerons ici que l’anarchisme de la première moitié du XXe siècle et non de l’anarchisme chinois en général, ou de ses influences, après 1949 et aujourd’hui. Ce qui ne veut pas dire que cet anarchisme « n’existe plus »…

 
 
 
 
 
Le double discours de Manuel Valls
 

Par Ivan Segré



 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire