Voir en ligne
   
 
 
 
#114 | 18 septembre
 
 
 
Affaire de la voiture de police brûlée quai de Valmy
 

Jour 1 : « Tout le monde déteste les petites salles » par Frédéric Lordon



Le 19 septembre, s’est ouvert au tribunal de grande instance de Paris le procès de l’affaire de la voiture de police brûlée sur le quai de Valmy. Pour couvrir l’évènement et s’assurer d’une compréhension plus riche des enjeux de ce procès lundimatin a demandé à des écrivains de suivre et de raconter les audiences. Frédéric Lordon nous raconte cette première journée.

 
 
 
 
 
Affaire de la voiture de police brûlée quai de Valmy
 

Alain Damasio, Nathalie Quintane, Frédéric Lordon et Serge Quadruppani suivront les audiences pour lundimatin.



Souvenez-vous, mercredi 18 mai 2016, en plein mouvement contre la loi travail, le syndicat de police Alliance ravissait la place de la République au mouvement Nuit Debout. Il s’agissait alors pour le syndicat de mettre en scène une réconciliation avec la population en s’affichant avec quelques bonnes âmes d’extrême-droite. Alors qu’un contre-rassemblement est gazé par les forces de l’ordre puis repoussé des abords de la place, une manifestation sauvage s’improvise. Sur son chemin, une voiture de police bloquée dans la circulation est prise à partie par la foule et prend feu après qu’un fumigène a atterri sur sa plage arrière.

 
 
 
 
 
Bure : Retour sur le rassemblement à Bar-le-Duc pour Robin
 

Faire face à la mutilation physique et sociale



ATTENTION : Perquisitions en cours à Bure. Pour suivre le fil d’info : https://vmc.camp/2017/09/20/alerte-perquisitions-en-cours-a-la-maison-de-bure-et-a-la-gare/

Le 10 septembre, à Bar-le-Duc, une centaine de personnes se sont rassemblées devant la gendarmerie, en solidarité avec Robin, gravement blessé par les gendarmes lors de la manifestation du 15 août à Bure. Comme l’affirment Robin, sa famille et ses amis, la famille de Rémi Fraisse, et des membres de la famille de Vital Michalon, assassiné à Creys-Malville en 1977, dans une tribune publiée le 12 septembre :
« La violence étatique, lorsqu’elle produit ses ravages sans susciter d’émoi collectif, constitue chacun de nous en mutilé potentiel, en mutilé préalable, en mutilé social. ». Son objectif premier est de faire peur, diviser, nous isoler jusqu’au fond de nous-mêmes.

 
 
 
 
 
Ça finira mal
 

Des Sioux au coeur noir - à propos des attentats de Barcelone



Les attentats se suivent, se ressemblent, et finissent par être intégrés à la tonalité du monde contemporain. Se resaisir de cette tonalité pour ne pas y sombrer n’a rien d’évident, tant les pièges sont partout. Dans cet article paru chez nos amis de Qui e Ora, Vicente Barbaroja livre une analyse triste et sans concession, de la situation espagnole et mondiale après les attentats de Barcelone et Cambrils.

 
 
 
 
 
Nos nuits n’ont plus besoin d’étoiles pour briller
 

« Nous parlons du plus grand dispositif répressif mis en place dans une métropole allemande depuis trente ans, et de son échec cuisant. Nous parlons d’un bordel sans nom, de ciel noirci par les incendies et de marée humaine ingérable. »



De fidèles lecteurs nous ont signalé cet intéressant compte-rendu des évènements de Hambourg paru en toute discrétion dans un recoin du Dark Web germanique.

 
 
 
 
 
Le temps retrouvé - par Patrick Condé
 

« A nous s’ouvre, cet automne, la possibilité de construire de 12 du mois en 12 du mois, avec l’ensemble des composantes en présence, le rythme de notre propre surgissement, l’accroissement de notre nombre, de notre consistance et de notre raffinement stratégique. »



 
 
 
 
 
Saisons - Nouvelles de la zad
 

Nouvel ouvrage du collectif Mauvaise Troupe



Depuis le 7 septembre, le nouvel ouvrage de la Mauvaise Troupe, “Saisons – nouvelles de la zad"(104 p., 6 euros, aux éditions de l’Eclat), est disponible en librairie.
La quatrième de couverture :
« “Nous sommes là, nous serons là”, tel est le serment scandé à Notre-Dame-des-Landes un certain 8 octobre. Nous étions 40.000, bâton en main. Un an après, le serment tient. Face aux menaces sans cesse réitérées d’expulsion de la zad, face à l’incertitude, il tient. Et nous sommes toujours là.
Si la victoire contre les forces de l’ordre venues expulser la zad en 2012 fut éclatante, celle qui les a gardées éloignées tout au long de l’année 2016 fut plus discrète. Pourtant il y eut des batailles, de celles qui tiennent la guerre à distance. De janvier 2016 à l’été 2017, les manifestations épiques ­succèdent à la construction sans fin d’un territoire à inventer autant qu’à défendre. Les “nouvelles” condensées dans ce dernier ouvrage de la Mauvaise Troupe, entre récit, conte et fiction, relatent ces six saisons dans le bocage. »

 
 
 
 
 
Le prophète de la soumission - par Jacques Fradin
 

« À l’origine lointaine se trouve l’économie. Vishnu Shiva. La dualité terrible. »



Cette semaine, Jacques Fradin nous éclaire sur les dernières déclarations de notre prix Nobel d’économie : Jean Tirole. Ce dernier avait cru bon de commenter la manifestation du 12 septembre.

 
 
 
 
 
#LaRépubliqueEnMiettes
 

Une invocation incantatoire à en finir avec le macronisme



 
 
 
 
 
Nightwatchers - Si la police faisait du punk
 

Actualité musicale



 
 
 
 
 
 
m'inscrire / me désinscrire