Vandalisme, épigraphie

Les meilleurs graffitis du mouvement contre la Loi Travail.

paru dans lundimatin#68, le 22 juillet 2016

C’est sur l’espace d’un mur - vertical, solide, public, universellement visible - que le Pouvoir a commencé à brandir sa Parole et son Droit ; la loi a commencé à se publier sur les murs. C’est sur ce même espace que, pendant des siècles, on a enregistré les mesures, les pric, les règlements commerciaux.
C’est sur les murs que le temps, solaire et astronomique, est devenu mesurable, et c’est encore sur les murs que, depuis toujours, se sont conservés la mémoire du temps vécu, les noms des morts, leurs derniers mots. La même « chose » qui assurait à la ville (antique ou moderne) sa forme et sa réalité, a toujours été utilisée pour enregistrer son histoire, pour glorifier ses héros, pour célébrer le rosaire des noms du pouvoir et représenter la guirlande des empereurs, des gouverneurs, des rois et des dieux.
Mais la pierre des murs ne fut pas dépositaire des seules écritures et images officielles, grandiloquentes et pleines d’autorité : elle n’a cessé de recevoir les humeurs des peuples, les opinions des individus, les graffitis de protestation, d’acclamation, de rébellion, puis les chants et les louanges.
Si parmi toutes les choses le mur est la « chose politique » par excellence, c’est parce qu’il nous apprend que la ville n’est pas seulement un espace de vie commune mais aussi et surtout un espace de projection imaginaire partagé, [...] comme un immense organe de pierre, capable de multiplier l’expérience à l’infini, de transformer la ville en un kaléidoscope d’images, de sensations, de signes, mais aussi de tenir le registre de tout ce qui se pense et de tout ce qui se dit ; il amplifie nos sens, il en constitue une sorte d’extension prosthétique. [...] C’est pourquoi les inscriptions murales de toutes les époques offrent une forme de tatouage spirituel, le premier signe à travers lequel une époque inscrit sa présence et la réfléchit.






JPEG - 66 ko
On s’est radicalisés sur Internet
JPEG - 81.8 ko
Nous sommes l’étoffe dont sont tissés les rêves
JPEG - 42 ko
Les asthmatiques se vengeront !!!
JPEG - 128.8 ko
l’être et le néon
JPEG - 66.2 ko
On fait comme DAB
JPEG - 127.7 ko
Elue manif de l’année
JPEG - 138.1 ko
Lol vous l’avez bien cherché !
JPEG - 221.3 ko
50 nuances de Bris
JPEG - 213.6 ko
Pénurie complète
Pénurie basmati
JPEG - 94.6 ko
Demain c’est plus très loin
JPEG - 174.4 ko
Pour la suite du monde
JPEG - 71.4 ko
Ni Dieudonné Ni Maitre Gims
JPEG - 104.1 ko
Eh Cazeneuve, arrête le délire ! Tu mettras pas tout le monde en prison !
JPEG - 144.5 ko
Le monde ou rien !
Tiens tes aggios
JPEG - 224.9 ko
I want to break free
JPEG - 53.5 ko
Il faut avoir des choses à se reprocher pour se cacher comme ça !
JPEG - 196.4 ko
Il avait avalé ma carte !
JPEG - 103.6 ko
Grève générale le 28/4/16
Bisous
JPEG - 82.2 ko
Agir en primitif / Prévoir en stratège
JPEG - 141.2 ko
Nous sommes un peuple de casseur-cueilleurs !
JPEG - 121.4 ko
Demain est annulé
JPEG - 144.9 ko
Il est l’heure de destituer le gouvernement



JPEG - 192 ko
Panama Papers pour tous !
JPEG - 138.1 ko
Il n’y aura pas de présidentielle !
JPEG - 153.7 ko
Ce tag est démocratique : il a été voté en AG
JPEG - 286 ko
1789, les casseurs prennent la Bastille !
JPEG - 111.6 ko
ACABADABRA NOUS REVOILA
JPEG - 204.3 ko
Une pensée aux familles des vitrines ...
JPEG - 135 ko
Bonjour, de la part des assignéEs !
JPEG - 209.6 ko
Atelier lacrymo n°361
Atelier caillassage n°1312
JPEG - 58 ko
Ca pue ->
JPEG - 111.2 ko
Nos casseurs ont du talent !
JPEG - 196.2 ko
Pour un catéchisme révolutionnaire
JPEG - 53.5 ko
Il faut avoir des choses à se reprocher pour se cacher comme ça !
JPEG - 166.1 ko
CRS=FDP
La vie est belle !
JPEG - 90.2 ko
C’est pas la manif qui déborde, c’est le débordement qui manifeste !
JPEG - 186.6 ko
Nos éboueurs ont du talent
JPEG - 95.3 ko
émeute ici
JPEG - 339.3 ko
En cendres tout devient possible !
JPEG - 60.1 ko
Nique les Porsches on veut des Faucons Millenium.
JPEG - 364.6 ko
La France, son pinard, ses révolutions
JPEG - 282.7 ko
L’Euro de Flashball a commencé !
JPEG - 450.2 ko
Moins de cowboys, plus d’apaches !
JPEG - 86.6 ko
On révise juste la philo.
JPEG - 110.9 ko
C’est comme ça qu’on écrit sur un mur
JPEG - 57.3 ko
Elle est où la Porsche ?
JPEG - 299.9 ko
Les CRS sont pas nos fils !!!
Signé : les putes
JPEG - 227.3 ko
Monde de merde
ACAB
JPEG - 163 ko
Deux émeutes par semaines, oh mon dieu qu’elles sont belles !
JPEG - 92.9 ko
Dans saboter il y a beauté.
JPEG - 91.1 ko
Sminozad Partout
JPEG - 101 ko
Une autre fin du monde est possible
JPEG - 824.8 ko
Enfin une manif qui se passe bien
JPEG - 455.4 ko
Valls, wesh alors ?!
JPEG - 52.6 ko
Nous sommes de celles qui s’organisent : on ne repassera plus jamais vos chemises























JPEG - 65.6 ko
Les amis de Julien Coupat t’emmerdent ! :)
JPEG - 104 ko
Cassez les banques
Lisez lundi.am

PS : et pour plus (toujours plus !) de tags aperçus durant le mouvement contre la Loi Travail, allez voir le bon boulot de http://larueourien.tumblr.com

hot
Flash-ball : le lycéen nantais jugé co-responsable du tir qui l’a éborgné

L’état condamné à ne verser que la moitié des indemnités.

- 5 déc. 16 - Positions, Rencontres, Terreur - 9 min

au hasard
le monde ou rien - comité d’action - 16 mars 2016

(Publié en milieu de semaine dernière)
« Nous, c’est ça qu’on a éprouvé mercredi dernier, et qui a quelques raisons de faire flipper les gouvernants : il y avait du courage parmi nous, la peur s’était dissipée, on était sûrs de nous. Sûrs de vouloir marcher sur la tête de ceux qui nous gouvernent. Sur la tête de ceux qui, toute l’année, nous marchent sur la gueule. »

replay du - 16 mars 16 - Mouvement, Positions - 10 min

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :