Précisions de Commercy, réponse de Montreuil

En vue de l’Assemblée des Assemblées, le 26 janvier prochain

paru dans lundimatin#175, le 22 janvier 2019

Les gilets jaunes de Montreuil ont entendu l’appel de l’assemblée populaire de Commercy (publié il y a trois semaines sur lundimatin) à se retrouver dans une grande assemblée des assemblées, une commune des communes, le 26 janvier prochain. Nous publions ici leur appel ainsi que des précisions transmises par les Gilets Jaunes de Commercy en vue de la préparation et du déroulement de la journée.

Quelques précisions en vue de la journée du 26 janvier

Alors qu’Emmanuel Macron espère calmer la révolte populaire qui secoue la France depuis mi-novembre en annonçant un "grand débat national" de deux mois, nous, gilets jaunes de partout en France, continuons de nous organiser par la base pour poursuivre le mouvement et reprendre nos vies en main.

À Commercy, en Meuse, depuis le début du mouvement nous fonctionnons à notre cabane sur le principe de la démocratie directe avec des AG régulières où nous organisons notre mouvement. Nous refusons toute forme de représentation, de division, de délégation par des porte-paroles autoproclamés. Fin novembre notre premier appel a invité tous les gilets jaunes partout en France à créer des assemblées populaires et des lieux d’organisations (cabanes, « Maison du peuple ») basés sur ce principe.

Ce premier appel, vu plusieurs centaines de milliers de fois, a trouvé un écho large dans le reste du mouvement des gilets jaunes, auprès de dizaines de groupes partout en France, et dans plusieurs pays du monde.

Début janvier, nous avons sorti notre deuxième appel appelant à une grande "Assemblée des assemblées" le 26 janvier à Commercy, pour réunir tous les groupes/assemblées/rond-points gilets jaunes de France voulant s’organiser par la base sur des principes de démocratie directe, d’égalité, de refus de la représentation !

Cette rencontre sans précédent depuis le début du mouvement devrait réunir (à ce stade des inscriptions) des délégués d’au moins une quarantaine de groupes/assemblées/ronds-points de GJ partout en France, fonctionnant sur des bases de démocratie directe, et sans doute plus à terme ! Nous y apprendrons à nous connaître, discuterons des suites du mouvement et des modes d’organisation les plus démocratiques à toutes les échelles pour ne pas être récupérés !

L’organisation de cette première rencontre nationale démocratique des gilets jaunes bat son plein. Nous avons publié hier un petit "guide" qui précise l’intention et le programme, le mode de fonctionnement que nous imaginons, etc (en PJ). Il est également téléchargeable ici.

Guide de l'Assemblée de... by on Scribd

MODALITÉS D’ACCUEIL DES MÉDIAS

Votre couverture de cet événement serait appréciée.
Nous vous invitons par ailleurs à relayer notre initiative en avance et à vous signaler au contact mail suivant si vous souhaitez venir couvrir l’événement le jour même : assembleedesassemblees@gmail.com

Pour concilier les objectifs d’organisation interne et en même temps de rendre compte du déroulé, nous proposons trois étapes pour la couverture médias le 26 janvier.

À 12h, un point presse sera organisé devant la salle de réunion avant le début de "l’Assemblée des assemblées", en présence de membres des gilets jaunes de Commercy et d’autres délégués des groupes présents.

De 13h à 15h : la presse écrite et radio sera accueillie dans la salle pour assister au début de la réunion nationale et la présentation des différents groupes. Pour ce qui est de la télévision, il ne sera pas possible de pouvoir rendre accessible la salle de réunion, mais nous proposons de réaliser un point d’étape en extérieur de la salle à 15h.

Autour de 20h30 une déclaration finale sera lue ou envoyée à la presse.

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse assembleedesassemblees@gmail.com

Merci de votre compréhension,

Les Gilets Jaunes de Commercy

Notre page Facebook
Notre chaîne YouTube

Notre adresse :
La cabane des gilets jaunes
Place Charles de Gaulle
55200 COMMERCY (FRANCE)

La réponse de Montreuil

Le texte

Les gilets jaunes de Montreuil ont entendu l’appel de l’assemblée populaire de Commercy à se retrouver dans une grande assemblée des assemblées, une commune des communes, le 26 janvier prochain. Nous les remercions et leur répondons que nous seront présents.

A Montreuil aussi, nous avons enfilé des gilets jaunes et nous nous sommes installés tous les jours en face du rond-point de Croix de Chavaux comme partout en France. Ça nous a permis de nous rencontrer autour d’une soupe, de débattre autour d’un brasero, de tisser des solidarités malgré des horizons très différents et de parvenir à sortir de l’isolement. Cela nous a aussi permis de rappeler que les banlieues parisiennes, comme à Pantin, à Saint-Denis, à Ivry, à Aulnay, ont bien
rejoint le mouvement.

Le gilet jaune est le symbole d’une révolte.
Il est bien trop tôt pour rentrer chez soi et il n’est pas trop tard pour en sortir !

Nous sommes révoltés à cause de l’humiliation et du mépris. L’extrême richesse de certains, la soif de pouvoir des politiciens, le saccage de la planète par les plus riches et les violences de l’État sont allés trop loin.

Les mains arrachées, les manifestants éborgnés, la jeunesse alignée à genoux, les milliers d’inculpés et les centaines d’incarcérés sont venus s’ajouter à la répression policière quotidienne exercée à l’encontre des quartiers populaires depuis des années. Nous n’oublions aucune victime du « maintien de l’ordre » et nous affirmons notre solidarité aujourd’hui comme demain.

On essaie comme toujours de séparer les « bons gilets jaunes » et les « casseurs ». 300 personnes qui s’affrontent avec la police pour défendre un rond point, c’est de l’autodéfense populaire et 3000 personnes qui attaquent des banques ou des ministères, c’est le soulèvement d’un peuple en colère !

Pour obtenir ce que nous désirons, ne tombons pas dans le piège des médias et du pouvoir en définissant des limites à notre mouvement.

Ni les miettes que nous propose le gouvernement, ni un « débat national » dirigé par lui-même, ni l’obtention du RIC n’arrêteront le magnifique moment qui est en train de s’ouvrir.

Certains doutent et ont peur de l’incertitude de l’après. Nous répondons que dans la façon dont s’organise la révolte des gilets jaunes nous avons déjà beaucoup de pistes pour vivre dans des territoires désirables.

Face à la révolte, la plus vieille des techniques du pouvoir est de nous diviser. Nous ne devons pas tomber dans ce piège.

Plutôt que le chacun pour soi, l’individualisme et la soif d’argent qui permettent le maintien de ce pouvoir, c’est la solidarité et le partage que nous avons à développer : Nous avons vu qu’ensemble nous sommes bien plus forts !

Nous savons bien que ceux qui privent les habitants de ce pays d’une vie digne ne sont ni les immigrés ni les exilés mais bien l’insolente richesse de certains et ce système injuste.

Voilà pourquoi nous pensons que la différence ne doit pas constituer une frontière : ni la couleur de peau, ni le lieu de naissance, ni le genre, ni l’orientation sexuelle, ni la religion ne serviront de prétexte pour nous diviser. Nous devons être unis dans nos différence si nous voulons bâtir un monde plus juste et plus beau.

En Irak, Tunisie, Belgique, Kurdistan, Syrie, Japon, Hongrie, Espagne, Burkina Faso, Égypte, Angleterre, Maroc, Italie et dans bien d’autres endroits des gens mettent des gilets jaunes pour montrer leur colère : Notre révolte n’a pas de frontière !

Nous ne laisserons plus personne, qu’il soit président, maire ou « représentant » décider à notre place de nos conditions d’existence.

L’organisation par rond point, par quartier, par village, par commune nous permet de reprendre le contrôle de nos territoires et donc de nos vies. C’est cela qu’il nous faut continuer et viser si nous voulons que les choses changent vraiment.

À Montreuil, nous lançons un « club gilets jaunes » à l’image de ce qui se faisait durant la Révolution Française où l’on se rencontrait dans des clubs d’éducation populaire. Car se réapproprier le savoir permet de nous rendre moins manipulables et de faire émerger une intelligence collective au service d’actions concrètes pour améliorer notre quotidien. Nous appelons à la multiplication de ce genre de club sur tous les territoires.

Sans pour autant effacer la diversité et l’autonomie de nos organisations et initiatives locales nous pensons qu’il est important de nous lier et de nous rencontrer pour renforcer le mouvement des gilets jaunes.

C’est pour cela que nous serons présents à Commercy et que nous appelons depuis Montreuil à ce que des gilets jaunes de partout participent à l’assemblée des assemblées.

C’est le début d’une révolution qui veut construire une société plus digne et plus juste, pour nous et nos enfants. Nous nous arrêterons pas même si cela doit prendre 100 ans. Pour que le peuple décide lui-même de comment il veut vivre.

Entendez cet appel : continuons le début, prenons le chemin de la révolution.

Mail : chavaux@riseup.net
Groupe Facebook : Les Gilets Jaunes de Montreuil
Point fixe de 16h à 20h du lundi au vendredi Place Jacques Duclos (Métro
Croix de Chavaux)
Club Gilet Jaunes de Montreuil tous les vendredis à partir de 19h30 à la
Parole Errante
Départ collectif à 10h Place Jacques Duclos tous les samedis"

À bientôt

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :