Pourquoi nous liquidons Vulture

paru dans lundimatin#149, le 11 juin 2018

« La vie est une source vive de plaisir ; mais là où la canaille boit aussi, tous les puits sont empoisonnés.
(...)
Ils ont empoisonné l’eau sacrée de leur lubricité et lorsqu’ils baptisèrent du nom de plaisir leurs rêves malpropres, ils ont même empoisonné les mots. »

« Tu rends l’air lourd et empoisonné dans cette caverne, vieux magicien de malheur !
Tu séduis et tu détournes, toi le faux, le fin, vers des besoins et des fourrés inconnus. Et, oh malheur à nous, quand des gens comme toi font des discours sur la vérité et s’en réclament ! »
Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra

Il y a un mois, plusieurs femmes nous ont appris qu’elles avaient été agressées sexuellement ou violées par l’un des auteurs des articles signés « vulture ». Nous avons immédiatement suspendu toute collaboration avec lui ; nous ne ferons plus paraître ses écrits ; il ne travaillera plus avec nous et nous liquidons ce pseudo. Nous avons également décidé de dépublier ses anciens articles. [1]

Nous avons proposé à celles avec qui nous avons pu être en contact de s’exprimer sur la question au sein du journal, dans la mesure où elles le souhaiteront bien évidemment.

Nous nous tenons à la disposition de toutes celles qui ont été abusées par lui.

La rédaction

[1Cette décision soulève une série de questions que nous n’avons pas résolues. Certains passages de certains articles apparaissent désormais très problématiques, d’autres non, mais il nous a semblé préférable de tout supprimer plutôt que de nous lancer dans une exégèse forcément douteuse. En ce qui concerne les articles signés vulture mais qui étaient écrits par d’autres, ils resteront sur le site dépouillés du pseudo.

lundimatin {papier}

Se procurer la revue

Mouvement 1 min 25 avr. 17
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :