François Hollande « père du peuple » : une mystique de la médiocrité.

Par Olivier LONG Enseignant-chercheur et peintre.

paru dans lundimatin#62, le 28 mai 2016

Najat Vallaud-Belkacem serpente ce matin aux Matins de France culture. Quelques nouveaux éléments de langage concoctés ce week-end par les stratèges du PS éclairent d’un nouveau jour la manière dont la mystique de la médiocrité gouvernementale cache une stratégie de gouvernementalité très archaïque.

Najat Vallaud-Belkacem (Verbatim) :

1- Ceux qui restent mobilisés (casseurs et quelques individus isolés de la CGT) sont une toute petite minorité. Idem pour Nuit Debout

2- Ces isolés sont comme les « veilleurs » catholiques tradis et intégroïdes, royalistes, sexistes et homophobes qui manifestaient encore après l’adoption par l’assemblée du projet de loi sur le mariage homosexuel. (argument emprunté à Madeleine Bazin de Jesey dans le Figaro. )

3- La majorité du pays est pour le projet de loi-travail. (autrement dit : ceux qui ne sont pas d’accord rejoignent les « veilleurs » royalistes dans leur obstination homophobe ?)

4- Le 49.3 permet une « bonne gouvernance ».

5- NVB croit à la recherche, mais ces chercheurs devraient être « enfermés dans une pièce » (elle cherche ses mots) pour résoudre les problèmes du PS (à 8h35)

6- Selon elle, quand vous regardez notre pays (au niveau politique), ce n’est pas encore le Brésil et vous devriez en être content (pour info le nombre de morts par habitants au Brésil et le seuil d’inégalité font de ce pays un immense territoire en état de guerre civile larvée. L’étalon de comparaison devient donc un des pays les plus inégalitaires du monde.)

7-NVB affirme qu’il y a des gens à droite « progressistes », et que la séparation droite-gauche n’est plus évidente.

8-Les citoyens ne sont pas éclairés, ni informés (9h 45), c’est sur la base d’informations erronées que les gens contestent et font des pétitions. Une fois les gens « informés », ils pourront participer à la décision publique (gloussements contre les pétitions à 9h50).

9- Le malaise des français est le fruit de leur imagination.

10- François Hollande est « un bon père de famille avec ses enfants » parce qu’il a, lui, « les informations utiles pour définir leur chemin », « c’est ça la politique aujourd’hui » (nouveaux gloussements à 9h01).

Deux remarques :

Au niveau psychologique, on invoque la méthode Coué. Le président-médecin est un thérapeute comportementaliste (autosuggestion douce, 10 ans d’étude de médecine pour pouvoir dire : « Allons, ça va mieux, vous voyez bien que ça va mieux, rentrez dans cet ascenseur »). Mais à ce niveau de déréalisation ce qui se pointe c’est plutôt L’effort pour rendre l’autre fou, (Harold Searles -1959) et c’est très violent : double bind systématique, changement de longueur d’onde perpétuel, dénégations à répétition, stimulation et frustration simultanés qui sapent toute confiance possible. Entre nostalgie de trouver l’impossible âme sœur et perpétuel désir de meurtre sur fond d’injonctions paradoxales.

Au niveau politique. L’idéologie du Bon Roi François comme « père du peuple » n’est pas simplement une soupe paternaliste (les assujettis sont censés avoir quitté l’état d’enfance à leur majorité), elle est surtout un des fondements de la pensée royaliste et un des thèmes majeurs d’une apologétique de l’absolutisme en France. Louis XII (roi médiocre, belliqueux et incompétent) a été déclaré le premier « père du peuple » par le chanoine Thomas Bricot aux Etats généraux de Plessis les Tours de 1506. il s’agissait à cette époque de fonder le mythe d’un âge d’or de la monarchie absolue. Le but de l’opération a été faire croire que Louis XII avait été un monarque bonhomme (c’est-à-dire un nouvel imperator justicier et législateur, plein de mesure et d’équité) afin de fonder la légitimité du pouvoir royal jusqu’au dix-neuvième siècle. Derrière cette appellation se cache de fait une véritable mystique de la médiocrité qui a participé à la systématisation de l’absolutisme en France (avant que Staline ne devienne lui-même le « père DES peuples »).

Cette semaine sera donc décisive. A nous intellectuels, chercheurs, artistes, poètes, penseurs, de nous manifester si nous ne voulons pas devenir à notre tour des chanoines Bricot du PS, « enfermé(e)s dans une pièce » selon les vœux de Najat Vallaud-Belkacem.

Olivier LONG
Enseignant-chercheur et peintre.

hot
Flash-ball : le lycéen nantais jugé co-responsable du tir qui l’a éborgné

L’état condamné à ne verser que la moitié des indemnités.

- 5 déc. 16 - Positions, Rencontres, Terreur - 9 min

au hasard
État d’urgence j’écris ton nom

Récapitulatif des assignations à résidences et perquisitions administratives en prévision de la COP21.

28 nov. 15 - Terreur - 11 min

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :