Dijon Tremble

Etienne Daho annule un concert pour soutenir une maison occupée.

paru dans lundimatin#28, le 20 septembre 2015

C’est un fait-divers comme il en arrive trop souvent. En cette fin d’été 2015, la ville de Dijon avait prévu de fêter la fin des vacances en offrant à ses contribuables un concert gratuit d’Etienne Daho. Mais ce 28 Août, les affaires se gâtent.

À Dijon comme ailleurs, les urbanistes ont pris pour habitude de modeler nos villes selon les intérêts du moment. Ce fut le cas du quartier de la Lentillères, voué à la construction d’une « éco-cité jardin des maraîchers »piloté par le GRAND Dijon. Pourtant et depuis 2010, un terrain de 6 hectares et une maison y sont occupés. Des habitants soucieux de leur environnement estiment être plus aptes à établir les usages du quartier et de cette zone de maraichage que les urbanistes suscités.

Alors que la mairie de Dijon s’apprêtait à expulser ses administrés-maraîchers, le chanteur Etienne Daho, qui devait se produire dans la ville le 28 août, pris publiquement la défense des occupants en menaçant d’annuler son concert.

Panique sur la ville, au conseil municipal et dans la presse quotidienne régionale.

Une interview de l’artiste est massivement diffusée sur les réseaux sociaux, jusqu’à être supprimée du fait de pressions occultes.

Qui connaît le film d’animation "Fantastic Mr Fox" de Wes Anderson — véritable apologie de la criminalité organisée et de la lutte contre le pouvoir — prendra toute la mesure de cette interview subversive.

Au même moment, plusieurs dizaines de dijonnais prenaient d’assaut la mairie afin de signifier leur incompréhension quant à cette expulsion programmée et revendiquée.

Communiqué de la Cyprine pendant le siège du Grand Dijon from Chicane Channel on Vimeo.

Finalement, le concert d’Etienne Daho eu tout de même lieu, sans que l’on connaisse la nature des pressions subies. L’artiste alla même jusqu’à se dédire à l’occasion d’un "post" sur son compte Facebook :

Nous nous retrouvons gare de Lyon pour partir à Dijon, avant dernière date de la tournée. Je ne me suis pas reposé et plus je suis fatigué, plus j’ai le trac. C’est la mairie qui organise ce concert de rentrée. Dès mon arrivée, on m’annonce qu’un groupe qui s’oppose à un projet immobilier de la mairie, à placardé partout des affiches de moi qui prétend que je soutiens leur cause et que j’annule mon concert par solidarité avec eux. Une vidéo qui me montre interviewé par un renard avec une fausse voix (entre nous je trouve la vidéo assez désopilante), est également mise en ligne. Tout cela crée une espèce d’agitation des communicants pour informer que je n’annule pas le concert.

Quoi qu’il en soit, la maison occupée des Lentillères l’est toujours. Barricadée, ses habitants ont pourtant prévenu. Si des forces hostiles osent s’y aventurer, le rendez-vous est donné. En cas d’expulsion, RDV le samedi suivant à 15h place du Bareuzai, à Dijon.

hot
Mad Max : Fury Road - Capture de l’autre-monde

Une logique de la réparation.

4 déc. 16 - Positions, Littérature - 26 min

au hasard
3 juillet 1969 - Les ouvriers de la fiat embrasent turin

Oreste Scalzone contre la montre

18 janv. 16 - Rencontres, Histoire

lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :