1er Mai - Communiqué de presse du cortège de tête

paru dans lundimatin#144, le 1er mai 2018

Suite aux menaces proférés par Delpuech Michel, préfet de police de Paris, à l’encontre de la manifestation du 1er mai, le service de la communication du « cortège de tête » diffuse ce communiqué.

Communiqué de Presse

Considérant les menaces répétées et publiques proférées par M. DELPUECH Michel, préfet de police, à notre endroit ; menaces qui ne laissent aucun doute quant aux intentions criminelles du dispositif policier mobilisé à l’encontre de la fête des Travailleurs, ce 1er Mai ;

Considérant les exactions notoires et dûment répertoriées dont se sont déjà rendues coupables, les dernières années, les bandes armées constituées aux ordres de M. DELPUECH, préfet de police ; bandes qui n’ont de cesse de s’en prendre violemment aux manifestants ainsi qu’aux symboles de l’anticapitalisme ;

Considérant l’usage établi voulant que les personnes débordant de vie, de créativité et de courage se retrouvent en tête de cortège afin d’exprimer tout ce que leur inspire le présent état du monde ;

Considérant en outre l’injonction qui nous est faite de nous montrer à la hauteur de l’évènement de Mai 1968 et de ne pas nous satisfaire de la simple dégradation de mobilier urbain, de banques, d’agences immobilières, d’assurances et de concessions automobiles ;

Considérant enfin la provocation délibérée que constitue l’annonce d’une nasse générale comme « garantie du droit de manifester » ; provocation redoublée de déclarations infamante de M. DELPUECH, préfet de police, visant à nuire à notre image ainsi qu’à travestir en actes de délinquances ce qui relève d’un simple désaccord politique ;

Nous, cortège de tête, annonçons pour ce 1er Mai notre entrée en grève reconductible concernant le rôle qui nous est assigné par les autorités dans le défilé et appelons à envahir, en mesure de rétorsion, le Quartier Latin dès la manifestation dissoute.

lundimatin {papier}

Se procurer la revue

Mouvement 1 min 25 avr. 17
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :