Nouveau lundimatin papier débarque

Carnaval contre la mascarade électorale [Vidéo]

Le 1er avril de la Génération Ingouvernable

paru dans lundimatin#99, le 3 avril 2017

Ce samedi 1er avril, la « génération ingouvernable » organisait à Ménilmontant son premier carnaval contre la mascarade électorale. Nos amis de Doc du réel en ont rapporté ce reportage.

À l’occasion du rassemblement, cinq poupées représentant les favoris aux élections présidentielles ont été jugées puis décapitées.
Voici un extrait de ces jugements plutôt expéditifs :

FF, parce que tu représentes désormais tout ce qui gouverne ce monde, pouvoir de l’argent, mensonge, démagogie et mépris de celles et ceux que ta classe domine, et parce que ta candidature n’a plus d’autre sens que de protéger et perpétuer ces pratiques, les ingouvernables prononcent contre toi la peine capitale !

JLM, parce que tu cherches encore à représenter un peuple qui ne veut plus de représentants, et parce que tu crois pouvoir gérer le capitalisme grâce à l’Etat alors que nous voulons nous libérer des deux, les ingouvernables prononcent contre toi la peine capitale !

EM, parce que tu caches sous l’apparence du renouveau la continuité d’une économie dévastatrice ; parce que tu veux seulement changer les visages des puissants pour faire taire les naïfs mais jamais remettre en cause l’origine de leur pouvoir, les ingouvernables prononcent contre toi la peine capitale !
MLP, parce que tu tentes de faire passer les intérêts des puissants pour ceux du peuple, tout en voulant pourrir toujours plus la vie des victimes du capital en renforçant la domination d’une classe, les ingouvernables prononcent contre toi la peine capitale !
BH, parce que tu es le candidat d’un parti qui représente cent ans de mensonges et de trahisons des luttes sociales, et que tu n’es pas prêt de rompre avec cette tradition, les ingouvernables prononcent contre toi la peine capitale !

On peut aussi lire sur facebook ce résumé des festivités :

« Mort au roi, vive les kheys » !

Dès 13h des personnes commencent à se rassembler sur la place à la sortie du métro Ménilmontant. Rapidement, nous sommes un peu plus de 200, déguisés ou non.

Vers 14h la cantine se met en place avec un léger infokiosque, puis une fois que tout le monde à mangé viens l’heure du jugement et de la décapitation des candidats. Des confettis vols, à chaque tête qui part les ingouvernables réunis prononcent la sentence en scandant « Tout le monde déteste les élections ».

Dans l’euphorie, la foule démarre pour se rendre place de la république, mais c’était sans compter les CRS présents en nombre qui sont bien évidemment venus pour nous enfermer dans une nasse sous prétexte d’assurer la sécurité en procédant à des fouilles, alors que la plupart des gens avaient déjà été fouillés avant de rentrer sur la place dès 13h.

L’objectif était autre. Les services de la préfecture était déjà au courant du trajet et du fait que le cortège se rendrait sur la place de la république, mais la nasse a permis de faire paniquer de nombreuses personnes et à fatiguer les autres en les enfermant 2h dans ce que les ingouvernables renommeront le « carré VIP ».
Malgré tout le temps passe vite, entre une partie de volley-ball avec la tête des candidats, un 1,2,3 CRS, quelques gazages en règle des flics, une partie de football avec les têtes, un son de PNL sur un élévateur d’un camion, bref, de quoi s’amuser avec un peu d’imagination.

Finalement, après une fouille au corps le cortège s’élancera jusqu’à place de la république dans le fameux carré VIP mis en place par les CRS. De nombreux slogans fusent : « Tout le monde déteste les élections », « Abstention, autogestion », « Paris, debout, soulève toi’, »Tout le monde déteste la police« , »Qui ne saute pas est candidat (ou policier)« , »Paris, paris, paris ingouvernable" et bien d’autres.
Une fois sur la place, un peu plus tard que 17h, le char symbolisant une urne prend feu, suite logique et les ingouvernables prennent des photos devant, dansent et s’amusent !

La prochaine assemblée Paris ingouvernable aura lieu jeudi à 18h30, à place des fêtes, dans les arcades juste à la sortie du métro sur la droite.

Ca sera l’occasion de discuter de ce qui a bien marché et de ce qui n’a pas bien fonctionné, comme ça on sera meilleur la prochaine fois !

Soutenir lundimatin

Se procurer lundimatin papier.

25 avr. 17 Mouvement 2 min
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :