22 mai 2018

« La couleur noire renferme l’impossible vivant. Son champ mental est le siège de tous les inattendus, de tous les paroxysmes. »

paru dans lundimatin#147, le 1er juin 2018

Natio
22 mai 2018

de jeunes nuits passent debout les grappes
	   moins animées, hâbleuses ------ sous drap d’invisible
jeunes peaux jeunes muscles l’œil
	   attentif à gauche et droite ------ deux filles croisées
l’œil purement offensif, elles, à découvert ------
	ces petites lionnes n’ont pas dix-huit ans qui
                       renversées par des cuirasses, masse parue quintuple

à terre, un cri, frappées au crâne à terre ------ forme de sang épouse
les déchirures de l’asphalte
où repoussent drues
les fleurs de misère promises par les maîtres de ces chiens


la course à l’avant du cortège et c’est
de la couleur vivante

ce qu’elle couve nuit avec des jambes et la bouteille
pour le feu c’est déjà comme le jour perce
dans le crible noir désespéré mais
minute après minute toujours
pure énergie ---------------------

lundimatin {papier}

Se procurer la revue

Mouvement 1 min 25 avr. 17
lundimatin c'est tous les lundi matin, et si vous le voulez,
Vous avez aimé? Ces articles pourraient vous plaire :